2009 Forum de Recherche ESIL-ASIL à Helsinki, 2-3 octobre 2009

La troisième Forum de Recherche de la SEDI
'AVENIRS EN DEVENIR? SCIENCE ET DROIT INTERNATIONAL'

Helsinki, Finlande. 2-3 octobre 2009.

Le droit international n’évolue pas dans un espace vide, et une des relations les plus complexes qu’il entretient avec le monde extérieur est celle qui le lie à la science. Tout d’abord, ainsi que Hans Kelsen l’a proposé, le droit international lui-même peut être étudié de manière scientifique, et, partant, la recherche juridique internationale peut être qualifiée de « science ». Cette proposition est valable non seulement pour le droit international en soi, mais aussi pour certaines de ses applications plus spécifiques : ainsi, l’interprétation des traités est régulièrement l’objet d’une analyse scientifique. Ensuite, le droit international contient des règles relatives à l’acceptabilité des données scientifiques ou technologiques dans des domaines tels que la sécurité alimentaire ou la santé. En outre, il constitue une partie du matériau brut utilisé par d’autres sciences. Ainsi, politistes, économistes, historiens et éthiciens (pour n’en citer que quelques uns) font tous usage, de manière plus ou moins extensive, des perspectives qu’offre le droit international. Au surplus, le droit international est souvent basé sur les apports d’autres sciences : les politistes peuvent contribuer à la rédaction technique de traités, tandis que les scientifiques spécialistes de l’environnement peuvent aider à déterminer la substance et, plus encore, fournir la justification de la conclusion des accords de protection qui y sont relatifs. Par ailleurs, le droit international est parfois utilisé pour protéger les apports et progrès de la recherche scientifique ; le droit de la propriété intellectuelle en constitue un bon exemple. Enfin, le droit international peut contribuer à protéger les objets mêmes de la recherche scientifique. La protection des sites archéologiques en est un exemple saillant.
Cette liste n’est en aucun cas exhaustive mais elle illustre la variété des connexions possibles entre science et droit international. Le Troisième Forum de Recherche co-organisé par la SEDI et l’ASIL a pour but d’explorer la complexité de cette relation multiforme.


Les vidéos du Forum du 2 octobre 2009 sont disponibles en ligne:

*Opening Statements with Jan Klabbers, Thomas Wilhelmsson, Hélène Ruiz
Fabri and Lucy Reed: http://video.helsinki.fi/Arkisto/tallenne2009.php?ID=19809.

*Key Note lecture The End of International Law by Judge Allan Rosas: http://video.helsinki.fi/Arkisto/tallenne2009.php?ID=19810.

*Panel 4: Food Safety and the Protection of Animals, Plants and
Humans; chaired by Gregory Shaffer http://video.helsinki.fi/Arkisto/tallenne2009.php?ID=19811.

More than 160 photos taken during and after the Key Note lectures on Saturday, October 3rd, can be found at http://photobucket.com/esil-asil , when entering password "ESIL-ASIL.



Informations additionnelles:

RAPPORT relatif au Troisième Forum de Recherche biennal, Helsinki, 2-3 octobre 2009
PROGRAMME
du Troisième Forum de Recherche biennal, Helsinki, 2-3 octobre 2009.
SITE
du Forum